Canberra

dsc_0070-2

Hello à tous.

Notre premier arrêt pour notre road trip a été Canberra, la capitale de l’Australie.

A 4h de car depuis Sydney c’est à côté. Et pourtant, très dépaysant. Non pas par les paysages mais pas l’ambiance dans la ville. Nous y sommes allés en Janvier, période de vacances scolaires ici. C’était vide,une ville presque fantôme. C’est une ville avant tout étudiante. Il y a une grande université et pratiquement que des logements étudiants. C’est d’ailleurs dans l’un d’eux que nous avons dormi pendant ce séjour de 5 jours. Trouvé sur Airbnb, situé en plein centre ville à un prix très acceptable (325$ la semaine), c’était parfait.

1er jour:

dsc_0011-2

Ville propre et bien entretenue

img_20170102_142446_028

Déjeuner

dsc_0006-2

Ville désertique

dsc_0002-2

Arrivés à 13h, nous posons nos sacs et allons déjeuner. Ce sera Tacos au Beach Burrito Civic. La décor est très sympa. Nous avons pris deux salades finalement à 14,95$ chacune et une assiette de chips-guacamole à 7$. Comme il était déjà 15h nous n’avons pas fait de visites ce jour là (les musées ferment très tôt en Australie (16h-17h30 grand max). Nous avons donc fait les courses pour la semaine et retour à l’appartement.

2ème jour:

dsc_0012-2dsc_0016-2dsc_0014-2dsc_0034-2dsc_0013-2

dsc_0014-2

Aujourd’hui, visites des parlements. Le nouveau puis l’ancien.  Le nouveau parlement a été construit en face de l’ancien, entre chaque un peu plus de 2km. La route qui lie les deux parlements est bordée d’arbres. Canberra est surnommée la « capitale du bush » car elle a été imaginée sur plans avant d’être construite pour être une ville verte. Très belle vue lorsque l’on arrive, avec une fontaine en bas des marches du nouveau parlement. Lorsque l’on prend un peu de hauteur on se rend compte de la construction organisée de la ville. La Parliament House a 3 composantes: la Reine (représentée par le Gouverneur Général d’Australie et non le 1er ministre), le Sénat (en rouge) et la Chambre des représentants (en vert).

Le sénat: 76 membres, 12 par Etat et 2 pour chaque territoire. (faut suivre). Les sénateurs sont élus par l’ensemble des électeurs selon un système proportionnel (bravo si vous suivez toujours).

La chambre des représentants: 150 membres = députés = représentants. Chacun représente un district soit environ 85000 électeurs.(bravo si vous suivez toujours).

Pour en savoir plus, je vous invite à aller sur Wiki, voilà c’est tout pour moi, merci.haha

J’avoue que je n’ai pas tout saisi sur le fonctionnement du parlement. C’est assez compliqué. Ils utilisent le modèle britannique bien sûr mais avec des touches du parlement américain.

dsc_0070-2

dsc_0035-2

New Parliament House

dsc_0021-2

Old Parliament House

dsc_0022-2

Old Parliament House

dsc_0042-2

New Parliament House

dsc_0041-2

New Parliament House

dsc_0039-2

New Parliament House

dsc_0050-2

New Parliament House

dsc_0053-2

dsc_0062-2

New Parliament House – Sénat

dsc_0077-2

New Parliament House

dsc_0089-2

New Parliament House – Chambre des représentants (plus grise que verte…)

dsc_0097-2

dsc_0080-2

Old Parliament House

dsc_0085-2

Old Parliament House

dsc_0099-2

Joli parc à côté de l’ancienne parliament house

dsc_0100-2

dsc_0060-2

New Parliament House – Sénat

dsc_0118-2

En face de l’ancien parlement

dsc_0119-2

Old Parliament House

dsc_0120-2

En face de l’ancien parlement, ambassade aborigène

Le nouveau parlement a ouvert ses portes le 9 Mai 1988 après 60 ans d’utilisation de l’ancien. Nous avons donc ensuite visité l’ancienne parliament house. Les pièces (rouge et verte 😉 ) étaient les mêmes, rien de plus. L’ancien parlement est plus sombre, on se sent plus oppressé. Ils en ont fait un musée sur l’histoire de l’Australie plutôt intéressant: The Museum of Australian Democracy.

En face de l’ancien parlement se trouve l’ambassade aborigène. « Erigée le jour de la fête nationale australienne, le 26 Janvier 1972, en réponse au refus du gouvernement de reconnaître les droits des Aborigènes à leurs terres coutumières. »

3ème jour:

dsc_0125-22

Ca fait très Hitchcockien en noir et blanc, non ?

Visite de la Telstra Tour. Il n’y a pas de transport en commun pour y aller, pas de navette, c’est à pied que ça se passe. 1h-1h15, ça monte un peu, c’est une montagne. Ca se fait très bien.  L’entrée est à 7,50$. La tour est haute de 195 mètres et l’espace visiteurs est entre 62 et 66,1 mètres si l’on va sur la terrasse extérieure, avec une vue à 360°.  On comprend très vite pourquoi Canberra est surnommée la capitale du bush. La ville est très petite et entourée de champs, forêts.  Au rez-de-chaussée de la tour il y a un petit musée avec une vidéo sur la construction de la tour et toutes les générations de téléphones exposés dans une vitrine. Du premier à nos jours. Alors, oui, je ne l’ai pas dit mais Telstra est un grand opérateur de téléphonie, entre autre, ici.

dsc_0138-2

Vue depuis la tour à l’intérieur

dsc_0166-2

En repartant on a croisé un papillon…voilà 🙂

dsc_0140-2

dsc_0149-2

Extérieur de la tour un étage plus haut

dsc_0137-2

Thehighest post box

dsc_0170-2

dsc_0169-2

Perroquet croisé sur la route

dsc_0168-2

Vue en repartant, là à droite c’est le musée où l’on va maintenant

dsc_0159-2

Après la visite  de la tour nous avons voulu visiter le Musée National d’Australie, 1h15 aussi pour y aller (ça va plus vite pour descendre). Situé à l’opposé de la tour.Après un déjeuner au bord du lac Burley Griffin, direction le musée. Entrée gratuite. Cool. Le musée porte sur l’histoire des aborigènes, des différentes guerres dans lesquelles l’Australie a participé. Le musée est joli, très grand. A voir si vous venez à Canberra.

dsc_0210

Musée National d’Australie

dsc_0219

Musée National d’Australie

dsc_0222

Entrée de la partie sur les aborigènes

dsc_0191

Musée National d’Australie

dsc_0192-2

Musée National d’Australie

dsc_0181-2

Cygnes noirs

dsc_0211-2

Musée National d’Australie

4ème jour:

Journée cool aujourd’hui, grass’ mat’. Quelques bars nous ont été recommandés, notamment le Tree House. Encore une fois, cela fait très vide dû à la période donc il n’y avait pas grand monde dans le bar et en général dans les lieux publiques. Cela joue sur l’ambiance lorsque l’on va dans un bar. C’est un bar sur deux étages avec un très grand arbre (faux) qui va du sol au plafond. C’était sympa mais j’ai trouvé ça dommage que ce soit un faux arbre (mais c’est qu’elle est compliqué celle-ci). Bien oui, mais quand on choisi un nom comme celui-ci on assume jusqu’au bout nah.

En revanche, je recommande très fortement le White Rabbit, un très joli bar sur le thème d’Alice aux pays des merveilles. Magnifiquement décoré, des cocktails originaux et délicieux (entre 16 et 20$ pour les cocktails avec alcool).

5ème jour:

Visite du War Memorial pour le dernier jour. Un musée magnifique, très complet. Il est divisé en plusieurs partie. La première guerre mondiale, la seconde, un espace sur les avions de guerre, et un dernier espace au -1 sur les guerres depuis 1945 à nos jours. Il y a une cour intérieure avec des arcades où sur les murs sont inscrits les noms des soldats australiens décédés pendant les différentes guerres. Les gens y accrochent de faux coquelicots.

DSC_0004DSC_0011DSC_0018DSC_0020DSC_0022DSC_0024DSC_0027C’est à la fois mélancolique et magnifique. Le coquelicot en Australie est le symbole du souvenir. Poppy en anglais. Sur les champs de bataille, la seule végétation à rapidement repousser était le coquelicot. Les champs rouges ont été décrits dans les écrits des soldats et notamment par un médecin militaire canadien dans un poème (dédié à son ami): John McCrae. Ce poème a été repris plusieurs fois. Par son contraste, et/ou le rapprochement avec la couleur au sang, le poppy est devenu un symbole de foi et de souvenir au Canada et en Angleterre. Les pays du Commonwealth s’en sont inspirés. Pour la France c’était le bleuet dont la couleur rappelait celle des uniformes des soldats. Les jeunes recrues qui arrivaient au front en 1915 étaient alors appelées bleuets car habillées de l’uniforme bleu contrairement aux vétérans vêtus de l’uniforme bleu et rouge. Voilà pour le point Wiki du jour.

Nous avons donc passé 5 jours à Canberra. Très honnêtement, 2-3 suffisent. Tout se fait à pied. Il y a des bus si vous souhaitez (non, pas pour la Telstra Tower, vous irez définitivement à pied 🙂 ). C’était un séjour intéressant car cela reste la capitale de l’Australie. Je ne sais pas ce que la ville donne pendant les périodes scolaires et lorsque les politiques y sont. Ca doit bouger un peu plus tout de même. Mais nous ne sommes pas mécontents d’y être allé pendant cette période finalement car le silence était vraiment appréciable.

Voici pour Canberra, enjoy ! 🙂

Publicités

Morisset Park: à la rencontre des kangourous

Hello tous le monde,

Pour faire suite à la vidéo sur Morisset Park, voici l’article avec beaucoup de retard.

Nous sommes actuellement en Tasmanie et le réseau et l’électricité sont rares quand on ne dors pas à l’hôtel.

Situé à 3h de Bondi, Morisset Park où se trouvent des centaines (plus ?) de kangourous. Les paysages pendant le voyage en train sont très beaux. Le train longe des lacs (de très près), passe devant des montagnes.

Bon 3h en transport en commun c’est un peu long surtout pour quelques heures sur place.

Je m’explique. Quand on arrive à la gare de Morisset, une navette vient chercher les personnes qui souhaitent aller au parc environ toutes les 20-30 minutes. Il n’y a pas d’horaires affichés, juste une petit panneau sur le trottoir. Le trajet coûte 3 dollars par trajet et par personne donc 6$ A/R (elle sait compter la petite didonc)

Après 10 minutes de trajet en minibus (9 places), nous  sommes déposé au bord de la route au milieu de la forêt. Pas d’arrêt de bus à proprement parler, pas un panneau. Juste come ça au bord de la route. On a quand même demandé au chauffeur où l’on prenait la navette de retour, elle a dit « ici, attention dernière navette à 17h30 ». Ok..

En face le fameux parc de Morisset. On a été assez déçu car c’est trop touristique, les kangoos sont apprivoisés et viennent vers nous, ils ont l’habitude d’être nourris par les Hommes. Il n’y a pas énormément de monde mais la façon dont c’est organisé nous a déplu. Il est écrit que nous avons le droit de leur donner à manger mais que des fruits.

Nous sommes restés 15 minutes avec les kangous puis sommes allés nous promener. Pas possible qu’il n’y ai « que ça » à voir ici, descendre de la navette, donner à manger et partir.

Nous allons donc un peu plus loin, il y a quelques maisons, nous y allons. Ca fait vieux village abandonné. Ca fait presque début de film d’horreur… haha. Hum. On a su plus tard que c’est un centre psychiatrique. Il n’y a pas d’habitations ce n’est que ça, plusieurs blocs de maisonnettes certaines abandonnées, en train de se détériorer.

Nous avons déjeuner au bord d’un lac sur lequel nous étions tombé en continuant à nous promener dans ce centre-parc (très joli par ailleurs).

Plus loin il y avait un mini-port avec quelques bateaux.

Puis retour vers le point de pick-up de la navette. Sur le chemin du retour, dans le parc (finalement très grand), nous sommes tombés sur un petit groupe de kangourous. Nous avions des bananes sur nous. Il n’y avait que nous deux et eux, personne d’autre. C’était cool, nous avons pu en profiter pour prendre quelques photos tranquillement, leur donner à manger sans les gaver. Deux bananes pour la dizaine de kangous qu’il y avait. Pas plus.

Personnes d’autres qui attend derrière nous pour donner son truc à manger ou prendre une photo.

Arrivé à l’endroit « prévu » pour être récupéré par la navette, nous avons attendu 10 minutes puis 25 minutes à la gare pour le train.

Il était 16h30 environ.

Les plus:

  • Accès au parc facile en transport a un coût faible
  • La navette depuis la gare et la gentillesse des chauffeurs
  • Le parc joli et entrent

Les moins:

  • Le parc et ses atouts pas assez mis en avant (le lac, le port, pic-inc possible, l’histoire de Morisset)
  • Personne pour checker, notamment que personne ne donne n’importe quoi aux kangourous (des gens ont donné du popcorn aux kangous alors que c’était carrément interdit…)
  • Pas de point d’information, rien sur place: café, guide…même pas un panneau d’information. Ca fait vraiment flipper quand on se balade avec les routes et les installations routières qui se délabrent (feux verts cassés avec toiles d’araignées, maisonnettes abandonnées..)

Si j’ai bien un conseil, c’est lorsque vous arrivez au point navette, baladez-vous. Ne restez pas avec les gens dans la première partie du parc. Nous étions seuls, mais vraiment seuls quand on a commencé à se balader aux alentours.

Si vous comptez faire un road trip en Australie, des kangourous vous en verrez, et des sauvages. Ceux là sont difficile à approcher et il est strictement interdit de les nourrir pour ne pas les habituer à l’Homme. Et je trouve ça tellement mieux… Pas vous ?